• ANYA

UNESCO: Webinaire autour de la résilience de la musique entre le live et le digital

Face à la situation d’urgence culturelle, qui s’est greffée à celle de l’urgence sanitaire, l’Unesco a initié un mouvement culturel global nommé « Resiliart », qui met en lumière l’état des industries créatives en cette période de crise grâce à des discussions mondiales de haut niveau avec des professionnels clés des différents domaines de l’économie créative.

Dans le cadre de ce mouvement global, et à l’occasion de la fête de la musique, l’Unesco s’associe à la Fondation HIBA, Anya et Visa For Music, pour la première fois pour organiser, vendredi 19 juin à partir de 10h (GMT+1), un séminaire d’une journée en visioconférence sous le thème « La musique en résilience, entre le live et le digital ».


Outre son objectif premier de faire l’état des lieux des industries créatives en période de crise, Resiliart recueille également les expériences et les voix de la résilience des artistes – tant établis qu’émergents – sur les réseaux sociaux, soulignent les organisateurs.


Il expliquent, de même, que la crise sanitaire provoquée par la COVID-19 a plongé l’économie mondiale, en 2020, dans une récession lui coûtant 1 000 milliards de dollars (CNUCED).


Alors que des milliards de personnes dans le monde se tournent vers la culture comme source de réconfort et de connectivité, l’impact de la COVID-19 n’a pas épargné le secteur de la culture, notent-ils.


Et de rappeler que plus de 80 % des sites du patrimoine mondial de l’UNESCO sont totalement ou partiellement fermés, ce qui menace les moyens de subsistance des communautés locales et des professionnels de la culture.


Les institutions et installations culturelles, notamment les musées, les théâtres et les cinémas, perdent chaque jour des millions de dollars de revenus, et beaucoup ont dû licencier leur personnel, et les artistes du monde entier, dont la plupart travaillaient déjà à temps partiel, de manière informelle ou dans le cadre de contrats précaires, ont du mal à joindre les deux bouts.


C’est en ce sens, que la visioconférence Au programme : une session inaugurale et 3 panels qui rassembleront des acteurs culturels de haut niveau, ainsi que nombre d’artistes et professionnels du secteur dans la région du Maghreb.


A travers ce rendez-vous numérique, les organisateurs entendent lancer la réflexion et susciter le débat sur cette nouvelle préoccupation qu’est l’impact de la pandémie sur le secteur musical et les grands enjeux de ce dernier face à la mutation numérique actuelle.


Le séminaire sera diffusé en direct sur les pages Facebook de la Fondation HIBA et de Visa For Music, est-il précisé.


#ANYA #FondationHiba #ResiliArt #UNESCO #VisaForMusic

14 vues0 commentaire