• ANYA

La Journée Africaine du Droit d'Auteur

Dans le cadre de l’Année des Arts et de la Culture désigné par l’Union Africaine ainsi que la Journée Africaine des Droits d’Auteurs, le Bureau Marocain du Droit d’Auteur, le Ministère de la Culture et leurs partenaires, notamment la Confédération Internationale des Sociétés d'Auteurs et Compositeurs (CISAC) et l'équipe d'ANYA, ont organisé une série d’événements culturels mettant à l’honneur les deux volets que sont l’Afrique et le genre, désignées par l’UNESCO comme des priorités globales.


  • Résidence artistique “African Women in Jazz” - Du 18 au 24 Novembre 2021

Une résidence artistique a été organisée du 18 au 24 Novembre 2021, au Studio Hiba à Casablanca, regroupant 7 femmes venant de différents horizons, pour créer un univers musical au confluent de leurs influences artistiques. Les artistes en résidence sont :


Mounaissa - MALI

Batteuse malienne originaire de la ville de Ségou et issue d’une famille de musiciens, elle fait partie des pionniers de la musique moderne du Mali.



Senny Camara - SÉNÉGAL

Joueuse de la harpe-luth Kora, insoumise et libre, elle joue d’un instrument traditionnellement réservé aux hommes, dont elle a su faire un allié pour s’accomplir en tant qu’artiste mais aussi en tant que femme.


Abigail Narkie Teye - GHANA

Percussionniste, instrumentiste et danseuse ghanéenne, elle joue les percussions Agbadja et Kpanlogo, principalement utilisées pour les danses culturelles au Ghana.


Maria Sigaa - SÉNÉGAL

Artiste, compositrice et interprète sénégalaise, elle fusionne les rythmes traditionnels de sa Casamance natale, aux styles musicaux modernes tels que le reggae, le blues ou le jazz.


Laura Prince - TOGO

Auteure, compositrice, interprète et ethnomusicologue togolaise, elle est bercée par des musiques du monde depuis toujours dont elle s’inspire pour créer sa propre musique, authentique et sincère.


Mahh Keita - SÉNÉGAL

Bassiste et activiste sénégalaise, elle est devenue porte-parole pour les albinos du Sénégal à travers son association Care Albinos et sa musique.



Nelida Karr - GUINÉE ÉQUATORIALE

Surnommée “la diva de la Guinée équatoriale”, multi-instrumentiste et guitariste virtuose, sa musique est un mélange de plusieurs influences dont le jazz et la musique afro-cubaine.



Quelques photos de la résidence:


  • Concert de sortie de résidence “African Women in Jazz” - Le 25 Novembre 2021


Un concert de sortie de résidence s'est tenu le 25 Novembre à 19h30 à la salle Renaissance à Rabat, afin de présenter les créations artistiques développées par les artistes durant la résidence. L'artiste guest Asmaa Hamzaoui a été invitée durant le concert à performer avec les musiciennes.

D’autre part, les morceaux créés par les artistes seront enregistrés sous un format de live session vidéo au Studio Hiba le 24 novembre, qui sera diffusé sur les plateformes digitales le 30 Avril 2022, à l’occasion de la Journée internationale du Jazz. Désignée par l’UNESCO en 2011, la Journée internationale du jazz a lieu chaque année dans le but de rappeler l’importance artistique du jazz, ses racines et son impact mondial sur le développement culturel.






  • Conférence “Le droit d’auteur et de la gestion collective en temps de crise Covid-19 en Afrique” - Vendredi 26 Novembre 2021 à 15h


Dans le cadre du Forum des rencontres professionnelles de Visa For Music 2021, festival et marché professionnel des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient, une conférence a été organisée autour de la thématique du droit d’auteur. Elle s'est déroulée en présentiel avec une transmission digitale.


La pandémie mondiale actuelle a été éprouvante notamment pour le secteur culturel et pour les artistes et a soulevé de nombreuses problématiques. Le droit d’auteur est perçu comme un moyen de production culturelle, il est à la base de tout modèle de financement culturel. La gratuité de nombreux événements a permis de remonter le moral du public, mais elle représente également un danger pour les artistes qui n’ont pas perçu de rémunération des événements diffusés en ligne.


Le Bureau Marocain du Droit d’Auteur a effectué un travail colossal pour atténuer les répercussions négatives issues de la crise du Covid-19 en faveur des artistes créateurs grâce à la répartition des droits d’auteurs ainsi que des droits voisins pour les interprètes. Cette conférence a évoqué les aspects liés aux droits d’auteurs, de la perception mais également de la mutation de la diffusion aujourd’hui.


Visionnez la conférence ici:




638 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout